International Bureau of Education
Tel.: +41.22.555.06.00
Fax: +41.22.555.06.46
Email

Content Section

Atelier régional pour adopter un cadre commun d’orientation curriculaire pour la professionnalisation des enseignants dans la région du Sahel

Favoriser l’accès à l’éducation et assurer l’amélioration des résultats d’apprentissage des élèves à travers le renforcement de la qualification, de la gouvernance et de la gestion des enseignants.

L’atelier régional est l’occasion de réunir à Niamey, au Niger, du 17 au 20 octobre 2022, les cinq pays de la région du Sahel (Burkina Faso, Mali, Mauritanie, Niger, Tchad) pour discuter d’un cadre commun d’orientation curriculaire pour la professionnalisation des enseignants dans la région du Sahel. Cette activité s’inscrit dans le cadre du projet « Améliorer l’enseignement dans la région du Sahel » financé par l’Union européenne.

Le cadre de résultats du projet prévoit l'élaboration de programmes d'études et de cadres de qualification avec des mécanismes de reconnaissance des acquis pour les enseignants. L’ambition est d’améliorer le curriculum national de formation des enseignants existant par rapport aux normes internationales et de créer un outil de comparaison permettant la mutualisation et les échanges entre les systèmes éducatifs de la sous-région. L’objectif poursuivi à court terme par le projet est de rendre disponible un Cadre Commun d’Orientation Curriculaire pour la professionnalisation des enseignants du Sahel, adopté et mis en œuvre par l’UNESCO dans les cinq pays bénéficiaires du projet avec l’appui technique du Bureau International d’Éducation de l’UNESCO.

Pendant la cérémonie d’ouverture M. Yao Ydo, Directeur du Bureau International d’Éducation a exprimé combien « plus que jamais, les pays du Sahel doivent être encore plus créatifs, entreprendre des réflexions prospectives sur le curriculum, sa conception, son développement et les changements indispensables, afin de s'assurer que les propositions éducatives et curriculaires permettent aux enseignants et aussi aux apprenants de relever les défis futurs ».

Dr Dimitri Sanga, Directeur Régional Multisectoriel pour l’Afrique de l’Ouest (Sahel), a tenu à remercier le gouvernement du Niger pour son accueil et l’Union européenne pour leur financement. Il a également présenté les objectifs poursuivis par l’atelier en ces termes : « Nous souhaitons vivement la poursuite des échanges entamés avec chacune des équipes nationales en vue d’identifier un socle véritablement commun, dans lequel tous les cinq pays se retrouveront. Nous sommes donc invités à participer activement à ce débat ouvert, pour améliorer les propositions d’orientation, dans l’esprit d’une véritable coopération entre les pays du Sahel ».

M. Gomez y Paloma, représentant de l’Union européenne, a ensuite souligné qu’il faut faire des enseignants un levier indispensable pour le développement de l’éducation.

Finalement, le Ministre de l’Éducation nationale, Pr Ibrahim Natatou, a dévoilé combien le projet « cadre parfaitement avec le Programme de Renaissance Acte 3 de Son Excellence Monsieur Bazoum Mohamed, Président de la République du Niger, Programme traduit par son Excellence M. Ouhoumou Mahamadou, Premier ministre dans sa déclaration de politique générale devant la Représentation Nationale ».

Le Niger a ainsi réitéré son intérêt aux résultats de ces assises et a déclaré l’atelier ouvert.

Le présent atelier régional organisé par le ministère de l’Education nationale du Niger avec l’appui de l’UNESCO à travers le Bureau régional de l’UNESCO pour l’Afrique de l’Ouest/Sahel (à Dakar), le Bureau régional de l’UNESCO pour l’Afrique centrale (à Yaoundé) et le Bureau multi pays de l’UNESCO (à Rabat) ainsi que l’UNESCO-BIE, permettra de soumettre le projet de Cadre Commun aux délégations des pays pour appréciation et validation à la fin de l’atelier.


YouTube
Le Directeur du BIE dans son discours d’ouverture de l’Atelier régional pour l’adoption du CCOC à Niamey